Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Les adolescents et le diabète

Les adolescents construisent leur propre image, font de nouvelles expériences et recherchent l’acceptation de leurs semblables. Il n’est pas étonnant que le diabète représente un lourd fardeau pour eux.

Devenir responsable

Les adolescents peuvent être tentés de se rebeller contre toute la routine qui entoure la gestion du diabète. Les tests de glycémie leur rappellent qu’ils sont différents et leur donnent l’impression d’être surveillés en permanence. Ils pourraient être tentés d’éviter de se confronter aux résultats d’un test afin de ne pas se sentir découragés ou coupables.

Voici quelques suggestions pour apaiser les tensions :

  1. Relâchez progressivement votre contrôle à mesure que votre adolescent montre qu’il peut se prendre en charge.
  2. Encouragez ses efforts et épinglez ses succès.
  3. Proposez de l’aider à consigner dans un journal les résultats de ces tests vous-même au lieu de le critiquer et de vous inquiéter s’il ne le fait pas.
  4. Trouvez ce qui le motivera à gérer correctement son diabète.

Les bouleversements hormonaux qui se produisent pendant l’adolescence affectent la glycémie et peuvent augmenter l’insulinorésistance. Dès lors, des résultats anormaux des tests de glycémie ne signifient pas nécessairement que votre enfant a commis une erreur.

 Bien que le diabète n’ait aucun effet sur les menstruations, la progestérone et les œstrogènes peuvent affecter les taux de glycémie. Les doses d’insuline doivent être ajustées en conséquence.

Image de soi et troubles alimentaires

Une gestion semi-obsessionnelle de la glycémie peut conduire les jeunes atteints d’un diabète de type 1 à développer un trouble alimentaire. Sauter des doses d’insuline pour perdre quelques kilos pourrait être tentant mais, en plus de la déshydratation et de la fatigue à court terme que cela entraînera, les conséquences à long terme risquent d’être graves, conduisant par exemple à la cécité ou à des maladies cardiaques ou rénales.

Comment aborder la question de l’alcool?

 Si l’adolescent choisit de boire de l’alcool, il doit être conscient que l’alcool et le diabète ne font pas bon ménage. Après un ou deux verres, il pourrait ne pas remarquer les premiers symptômes d’une hypoglycémie et la situation pourrait se dégrader rapidement. Idéalement, il vaudrait mieux qu’il sorte avec un ami qui connaît bien le diabète.

En conclusion

Bientôt, votre enfant aura appris à prendre ses responsabilités, tout comme vous lorsque vous aviez son âge !

References

JDRF, “Living with TD1- Teens”: http://typeonenation.org/resources/living-with-t1d/teens/. Consulté le 26 septembre 2016.

Share

Filed under: