Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Une lettre à mes chers amis sucrés : Le diabète n'est pas une maladie que l'on vit seul.

 

Chers amis sucrés,

Je ne savais pas trop comment commencer cette lettre. « Chers amis diabétiques » ne sonne pas chouette du tout, et comme diabetes mellitus signifie « écoulement mielleux » et que je me sens proche de vous comme si vous étiez mes amis, j'ai décidé d'en faire « chers amis sucrés ». Donc sur ce. 


Chers amis sucrés,

voici une lettre, une ode spécialement pour vous, parce que vivre avec le diabète n'est pas toujours évident. Le diabète ne signifie pas seulement piquer et injecter. Non, cela signifie beaucoup plus. Dès que le diagnostic tombe, le diabète prend beaucoup de place dans votre vie. À chaque chose que vous faites, vous devez réfléchir et vous poser à nouveau les mêmes questions. Quel est mon taux de glucose ? Qu'est-ce que je vais manger ? Quel est le taux de glucides de l'aliment ? De quelle dose d’insuline ai-je besoin ? Est-ce que je vais faire une activité physique plus tard dans la journée et est-ce que du coup je vais avoir besoin de moins d'insuline ? Et pourquoi mon taux de glucose est-il si élevé ? Est-ce que je suis malade ? Est-ce une rhume ? Est-ce le début de mes règles ? Ou alors mon kit de perfusion doit-il être remplacé ?


Sans oublier cette peur. Cette peur de faire une crise d’hypoglycémie qui peut vous faire perdre connaissance. Qui sera là pour vous aider ? Avez-vous quelque chose sur vous pour stopper votre crise d’hypoglycémie ? Quelqu'un sait ce qu'il doit faire si cela vous arrive ? Et cette peur des complications. Peur de devoir faire amputer un orteil, un pied ou même une jambe ou d'avoir la vue qui baisse. Et cette fatigue ! Celle-ci est due à un mauvais taux de glycémie et aux fluctuations ou simplement à cause du fait que vous avez été vigilant durant toute la journée. 


Une excursion d’un jour ou une semaine de vacances demande aussi beaucoup de préparation. Ai-je assez d'aiguilles ? De bandelettes réactives ? D’insuline ? De capteurs ? De sets de perfusion ? De Glucagon ? De Dextro ? De pansements ? De compresses ? De pompe/broche/lecteur de réserve ? Numéro d'urgence ? Certificat médical ? Et puis tout mettre en double dans votre valise au cas où. 


Non, chers amis sucrés, le diabète n'est pas toujours facile à vivre au quotidien. On peut même dire que c’est souvent difficile. Mais, s'il vous plaît, rappelez-vous que vous n'êtes pas seul ! D'autres personnes ont aussi le diabète. Je serai là pour vous, à vous écouter et à vous soutenir comme tous nos amis sucrés. Nous vous comprenons, nous connaissons vos difficultés et nous savons ce que vous endurez jour après jour. 


Vous pouvez être très fier de vous ! 


Avec tout mon amour, 


De moi 

 

Vivre avec le diabète est difficile. Vous n'êtes pas seul

Veuillez tout savoir sur le diabète et des conseils concernant vivre avec le diabète? Inscrivez-vous à notre newsletter !

s'inscrire

 

 

Qui est Devlin ?

 

Devlin Klaauwer a 24 ans. Un diabète de type 1 lui a été diagnostiqué quand elle avait neuf ans. À l’époque, sa vie a été chamboulée. Aujourd’hui, des années plus tard, elle a appris à vivre avec son diabète et elle croque la vie à pleines dents ! Elle blogue et vlogue sur sa vie avec le diabète.

 

 

 

Share

Filed under: