Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

La crise du coronavirus et le diabète : comment le diabète détermine quand-même ma vie

 

Chaque blog que j'écris se termine par une partie informative sur qui je suis et ce que je fais. Il est également écrit : "J'essaie de ne pas laisser mon diabète diriger ma vie". Cette fois, l'accent est mis sur « essayer ». Parce que c'est précisément le diabète qui est actuellement très décisif pour l'interprétation de ma vie quotidienne en raison de la crise du coronavirus.

Gestion du diabète pendant la crise du coronavirus

Au cours des dernières semaines et même des derniers mois, le monde entier s'est retrouvé affecté par la crise du COVID-19. Le coronavirus s'est propagé rapidement et des mesures ont été prises dans le monde entier. Quelque chose que tout le monde sait maintenant. Donc je n’en parlerai pas dans mon blog. Ce que je vais faire, c'est essayer de vous inclure dans la façon dont je vis cette période en tant que diabétique.

 

Il est vite apparu que les personnes atteintes de diabète appartenaient à l'un des groupes à risque. Moi aussi, j'ai vite reçu ce message, mais pour être honnête, tout cela me semblait alors bien loin de moi. Je suis allé travailler, j'ai continué à courir avec les membres de mon équipe de course. J'ai respecté les règles et je n'ai pas eu de rhume. Pas de problème, donc.

Incertitude sur mon diabète due au virus COVID-19

Jusqu'à ce que le virus COVID-19 se rapproche. Les mesures sont devenues plus strictes et, dans mon travail à la crèche, nous avons dû refuser les enfants ayant des problèmes de rhume. C'est également à ce moment que j'ai réalisé que la responsabilité devait être assumée par tout le monde, y compris moi, surtout en raison de mon diabète.

 

Il y avait beaucoup d'incertitudes. C'était un choix réfléchi d'opter pour la sécurité. Avec l’accord de mon directeur régional, j’ai décidé de ne plus aller travailler pour un moment. J'ai également décidé de ne pas poursuivre les courses de l'équipe commune et de m'entraîner seul autant que possible. Cette dernière décision a d'ailleurs été relativement facile à prendre, car tout le monde peut aussi s'entraîner seul. Je fais toujours du sport d’équipe, mais à la maison avec mes enfants !

 

En raison de mon diabète, il était plus raisonnable de ne plus travailler pendant la crise du coronavirus 

Je suis là, chez moi à la maison, en quelque sorte, à cause de mon diabète. Non pas parce que j'ai des complications, mais parce que c'est la plus raisonnable et la seule option. Cela semble fou et injuste envers mes collègues. Comme si je les avais laissés tomber. Ils continuent à travailler dans cette période bizarre. Beaucoup de respect pour cela ! Lorsque j'ai partagé mes sentiments à mes collègues par message, j'ai reçu de bonnes réactions. « Nous faisons tous en sorte de traverser cette période le mieux possible », tel était le message.

 

Heureusement, après quelques jours, j'ai pu travailler depuis la maison, ce qui n'était pas si facile à réaliser avec la garderie. L'implication est énorme et c'est, je pense, le beau côté de cette terrible crise. Chacun prend soin de l'autre autant qu'il le peut. Il y a beaucoup de soutien. Cela rend un peu plus supportable le fait de ne pas pouvoir travailler à cause de mon diabète.

 

J'essaie de faire très attention à mon taux de sucre et à ma résistance. De cette façon, en tant que diabétique, je peux contribuer à survivre au mieux à cette crise du coronavirus. Comment avez-vous traversé cette période ? Et reconnaissez-vous le sentiment que je ressens ?

À propos de moi

Je m'appelle Olaf Kerkhof (04-09-1987). Avec ma femme Renate et nos enfants Abel en Sep, je vis à Amersfoort. Je travail dans une crèche et pendant mon temps libre, j'aime faire du sport. Courir est ma passion et le focus est mis sur le marathon. Depuis 2001, je suis atteint de diabète de type 1. J'essaie de gérer mon diabète le mieux possible, mais je dois m'assurer que je peux vivre ma vie comme je le souhaite. J'essaie de ne pas me laisser dicter ma vie par mon diabète. Sur Instagram, vous pouvez me trouver via @olaf.kerkhof.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour savoir plus sur le diabète.

 

 

Partager

Classé sous: